La décoration éco-responsable : comment aménager un intérieur sain et tendance ?

 

On a interviewé une spécialiste de la décoration écologique, Mathilde Intilla, architecte d’intérieur éco-responsable, nous explique comment aménager son intérieur de manière écoresponsable et nous partage ses inspirations et astuces.

Comment aménager de manière écologique et agréable ? quels peintures, matériaux, meubles, produits choisir ?

 

 C’est quoi la décoration écologique ?

Mathilde Intilla, formée à l’école Home (habite et optimise mon espace), a créé l’agence CITYZEN.D en 2015 afin d’introduire dans l’architecture d’intérieur les dimensions santé et impacts environnementaux, elle souhaite créer des logements sains, pratiques et beaux, on adhère à 100% ! 

Et si tout commençait par une évidence, « une décoration écologique ne se résume pas à un style épuré ou qui fait penser à la nature, le style écolo, s’il est fait avec des matériaux polluants ça ne sert à rien, c’est du greenwashing. La décoration écologique peut en réalité s’adapter à tous les styles, du vintage à l’industriel, à partir du moment où l’on choisit des matières non polluantes et éco-conçues. »

Mathilde souhaite rendre la décoration écologique accessible et présente dans toute la France, elle forme aujourd’hui les nouveaux architectes d’intérieur à cette démarche et partage avec nous les 3 piliers de la décoration écologique.

 

Quelles sont les 3 critères essentiels pour une maison éco-responsable ?  

On passe la majeure partie de notre temps à l’intérieur et l’air intérieur est 5 à 8 fois plus pollué que l’air extérieur, en grande partie lié aux émissions nocives des meubles, peintures, produits ménagers. Et bien que ce soit difficile à croire, les meubles neufs sont truffés de polluants, ils émettent des COV, perturbateurs endocriniens et autres particules toxiques qui se détachent et flottent dans l’air intérieur que l’on respire. 

Alors quelles sont les alternatives pour choisir des matériaux et mobilier non polluants ?

Pour Mathilde, « il y a 3 critères essentiels pour un aménagement éco-responsable : des matières naturelles et saines ; le réemploi ; l’artisanat local.»

 

  • Critère n°1 : Choisir des matières naturelles :

Le Bois, matériau clé d’une maison écologique

Une matière naturelle, durable et biodégradable, lorsqu’elle est bien traitée !

On privilégie le bois massif vernis avec des huiles 100% végétales sans émissions nocives, à l’inverse des meubles en panneaux de particules ou MDF qui contiennent des colles et revêtements toxiques dont les particules volatiles sont relarguées dans l’air lentement durant plusieurs années.

On peut notamment trouver des meubles durables sur le site de Camif qui propose des filtres détaillés pour choisir le type de bois, le pays de Fabrication, les labels et autres aspects environnementaux comme la gestion durable des forêts.

Pour un budget plus accessible, on peut opter pour des meubles anciens, plus résistants et moins contaminés par les polluants et qui les ont déjà relargués au cours des années passées.

No plastic

Le plastique, en plus d’être un problème majeur pour l’environnement, peut être nocif pour la santé, c’est une matière poreuse dont les microparticules dérivées du pétrole se détachent des objets (notamment sous l’action de frottements) et flottent dans l’air que l’on inhale. On peut remplacer mobilier et objets de décoration en plastique par le bois, l’osier, la céramique, le verre…

 

Les peintures végétales et locales 

Les peintures végétales et écologiques sans COV sont une alternative saine pour la santé par rapport aux peintures classiques avec des normes peu restrictives. Mathilde conseille de « choisir une marque spécialisée en matériaux écologiques, comme la marque de peinture lyonnaise Pure & Paint qui crée des peintures à partir d’huile de chanvre locale ». 

Les fibres textiles naturelles et authentiques

Pour les tissus d’ameublement (chaises, coussins, tapis…), on peut remplacer les tissus en polyester (un autre dérivé du plastique) par les fibres naturelles telles que le coton, le lin, le chanvre, pour un aménagement authentique et sain. 

 

  • Critère n°2 : La slow déco et la réduction de déchets

En France, plus de 2,5 millions de tonnes d'ameublement sont mis en marché chaque année, la question des déchets prend donc une part importante dans la décoration éco-responsable.

Le principe de slow déco renvoie à l’essentiel pour éviter la surconsommation, en se concentrant sur ce qui est indispensable, en minimisant le nombre d’objets pour un intérieur naturel et épuré. Mathilde accompagne ses clients pour réfléchir, dessiner ensemble et trouver l’équilibre entre l’indispensable, l’utile, l’agréable.

 

Croquis de Mathilde Intilla pour bien penser la pièce à vivre avant de se lancer dans l’achat de mobilier.

« Avant tout achat en neuf, je me demande si l’objet voulu n’existe pas déjà. Je travaille avec les brocanteurs pour le mobilier d’occasion et avec les recycleries où l’on trouve des matériaux en très bon état comme des parquets, des plans de travail, du marbre… souvent issus des salons et foires où ces matériaux étaient destinés à une unique utilisation. Et quand je ne trouve pas mon bonheur dans la réutilisation, je travaille avec des artisans locaux pour faire du sur-mesure en utilisant des matières naturelles et locales. »

 

  • Critère n°3 : L’artisanat local

L’autre impact majeur de l’ameublement est l’impact carbone, la majeure partie des meubles sont fabriqués en Asie et transportés en Europe. « En travaillant avec des artisans locaux, on réduit considérablement l’impact carbone du transport et on profite du savoir-faire local en utilisant des matières premières de nos régions (comme le chêne, le chanvre ou le lin français)». 

Depuis 2015, Mathilde a constitué un réseau unique de partenaires et artisans en parfaite adéquation avec la décoration écologique. Et pour réduire le budget travaux, il est possible de faire soi-même certains aménagements tels que la peinture ou même des meubles. Mathilde met ses clients en relation avec un réseau d’experts constitué au fil de ses projets (artisans, bricoleurs, ingénieurs) qui transmettent leur savoir-faire, accompagnent et aident à la réalisation des travaux.

 

Merci à Mathilde pour ses conseils précieux qui nous permettent de mieux comprendre les indispensables d’une décoration éco-responsable, indépendamment du style, cette démarche peut s’appliquer à toutes les envies. On retient aussi qu’une architecte d’intérieur éco-responsable réalise un travail complet pour réussir à concilier l’utile, l’écologique et le beau !

 

Astuces et Inspirations écologiques

On peut redonner une touche contemporaine à un meuble ancien avec une belle finition naturelle et colorée.

 

L’alliage parfait entre bois et métal pour un escalier moderne et naturel.

*des réalisations écologiques et modernes de l’agence CITYZEN.D avec Mathilde Intilla et son équipe.

 

Astuce design et zéro déchet : le composteur écologique d’intérieur, pour transformer ses épluchures en engrais tout en conciliant l’utile et l’agréable avec les nouveaux composteurs pot de fleurs comme le composteur design Néma de fabrication durable et française.

 

Et pour compléter une décoration écologique, retrouvez nos produits d’entretien éco-responsables,

développés avec les mêmes valeurs décrites par Mathilde Intilla sur la décoration éco-responsable : les matières naturelles, la réduction des déchets plastiques, le local pour réduire l’impact carbone. 

Découvrez le multi-surfaces et le nettoyant salle d’eau Léfé, contenus dans des flacons en verre réutilisables et recharges papier pour nettoyer vos maisons naturellement et efficacement.

Retour au blog

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.